Accueil / Programmes / projets / Projets / ADAPTINCROPS

ADAPTINCROPS

Etude de l’introgression adaptative sauvage-cultivé dans les cultures africaines

Dans les prochaines années l’agriculture mondiale risque d’être fragilisée par les changements climatiques. Ceci est d’autant vrai pour les régions semi-arides telles que l’Afrique usb-saharienne. Dans une perspective de développement durable la valorisation des ressources génétiques à la fois au niveau des espèces et des variétés locales paraît une solution d’avenir.

Objectifs

Ce projet vise à identifier des gènes sauvages chez les populations cultivés chez trois plantes cultivées traditionnellement en Afrique usb-saharienne : le mil, le foin et l’igname. les espèces sauvages apparentées évoluent bien souvent dans des conditions environnementales plus extrêmes que les espèces cultivées. Les gènes sauvages présent chez les espèces cultivées peuvent donc représenter un potentiel adaptatif non négligeable qu’il serait possible de valoriser aux vues des changements climatiques futurs.

Actions

Il s’agit (1) d‘utiliser les nouvelles technologies de séquençage au débit pour scanner le génome des trois espèces cultivées à la recherche de régions introgressées par des gènes provenant de leurs apparentés sauvages ; (2) parmi les régions introgressées, il s’agira identifier celle qui potentiellement confère une adaptation aux conditions environnementales ; (3) au travers d’enquêtes de terrain auprès des agriculteurs, comprendre le rôle des pratiques et des savoirs agricoles sur ces introgressions.

Résultats

Les attendus de ce projet sont (1) de proposer une liste de gènes potentiellement valorisables pour l’adaptation de ces cultures aux futurs changements climatiques ; (2) d’apporter des connaissances sur la diversité génomique d’espèces cultivées majeures en Afrique ; (3) d’apporter des connaissances sur les pratiques agricoles et les savoir locaux ; (4) de former les doctorants et chercheurs de la sous-région aux données issues des nouvelles technologies de séquençage et aux approches de détection d’adaptation et (5) de renforcer les liens de partenariat avec les acteurs de la sous-région.

  • N° du projet :
    1403-057
  • Appel à projet :
  • Date de démarage :
    1er mars 2015
  • Date de clôture :
    28 février 2017
  • Responsable
    Cécile Berthouly-Salazar
  • cecile.berthouly@ird.fr
  • Etablissement
  • Unités de recherche du réseau
Partenaires scentifiques :

LNRPV : Laboratoire National de Recherches sur les Productions Végétales de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA)