Accueil / Actions soutenues / Programmes / Le prix Louis Malassis

Le prix Louis Malassis

Prix scientifique international

  • Agricultural system

Ce Prix, décerné tous les deux ans, a vocation à récompenser celles et ceux qui ont contribué de manière exemplaire, par leur action de formation, de recherche ou de développement à promouvoir des innovations pour améliorer les systèmes de production agricole et alimentaire durables et contribuer ainsi à répondre au défi alimentaire et à la lutte contre la pauvreté.

Le prix comprend 3 catégories :

  • la catégorie Scientifique renommé(e)
  • la catégorie Jeune talent scientifique
  • la catégorie Carrière exceptionnelle pour le développement agricole

La première cérémonie de remise des prix a eu lieu en 2010 lors de la Conférence mondiale de la recherche agricole pour le développement (Global Conference on Agricultural Research for Development, GCARD) qui s’est déroulée à Montpellier en mars 2010. Comme pour la première édition, les prix de la seconde édition ont été remis lors de la Conférence mondiale de la recherche agricole pour le développement, réunie alors en Uruguay (GCARD 2012, 29-31 octobre 2012).

La troisième édition du Prix scientifique Louis Malassis pour l’agriculture et l’alimentation s’est tenue à Montpellier lors de la troisième Conférence scientifique mondiale sur l’agriculture intelligente face au climat (CSA) en mars 2015, tandis que la quatrième s’est tenue à Milan lors du huitième Forum international sur l’alimentation et la nutrition, en décembre 2017.

Les lauréats de la 5e édition ont reçu leur prix lors du 4e Congrès mondial sur l’agroforesterie en mai 2019, à Montpellier. Les lauréats étaient :

  • Prix « Scientifique renommée » : Jan Leach (Université d’État du Colorado, États-Unis)
    Jan Leach est phytopathologiste. Elle est actuellement vice-doyenne de la recherche du Collège d’agriculture de l’Université d’État du Colorado (États-Unis). « Au cours des 30 dernières années, mon groupe de recherche a travaillé à améliorer la quantité et la qualité du riz en comprenant comment il résiste aux maladies. Nos travaux ont permis de définir comment les agents pathogènes bactériens provoquent des maladies et comment les plantes se défendent contre leurs attaques tout en subissant simultanément d’autres stress, comme des températures élevées. Nos découvertes aident au développement d’un riz durablement résistant aux maladies et efficace contre différents types d’agents pathogènes », explique le Dr Jan Leach. La réduction des pertes de récoltes causées par les maladies est essentielle pour améliorer la sécurité alimentaire mondiale. Jan Leach a également formé d’excellents chercheurs qui travaillent aujourd’hui dans des centres de recherche internationaux, des universités, des industries et des gouvernements.
  • Prix « Carrière exceptionnelle pour le développement agricole » : Baldwyn Torto (Centre international de physiologie et d’écologie des insectes, Kenya)
    Baldwyn Torto est actuellement à la tête du département de comportement et d’écologie chimique du Centre international de physiologie et d’écologie des insectes (Icipe), basé au Kenya. Les travaux du Dr Torto, en collaboration avec des partenaires de différentes disciplines, se concentrent sur la réduction des effets dévastateurs des insectes nuisibles par le développement de stratégies simples, efficaces et intégrées de lutte contre les parasites dans les petites exploitations agricoles africaines. « Plus précisément, mon équipe apporte ses connaissances à un groupe pluridisciplinaire de chercheurs composé d’agronomes, de modélisateurs, de pathologistes spécialisés dans les insectes, de biologistes moléculaires, de spécialistes des sciences sociales et du transfert de technologie, sur la manière dont les parasites et les organismes utiles en agriculture utilisent la chimie pour leur écologie, et l’application de ces connaissances pour développer des programmes intégrés de protection des cultures afin d’assurer la sécurité alimentaire en Afrique », explique Baldwyn Torto. Ses découvertes en matière de santé des abeilles contribuent à l’amélioration de l’apiculture, qui concerne plus de 20 000 agriculteurs dans divers pays d’Afrique. Son travail a également permis d’assurer la poursuite de cette discipline scientifique en fournissant des orientations et des informations à une équipe d’étudiants et de post-doctorants.
  • Prix « Jeune talent scientifique » : Julius Adewopo (Institut international d’agriculture tropicale, Rwanda)
    Julius Adewopo est chercheur associé en géodonnées à l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA) de Kigali, au Rwanda. Au cours de ses études doctorales à l’Université de Floride (États-Unis), ce chercheur né au Nigeria a été le premier à mener des recherches sur les effets à long terme du changement d’utilisation des terres sur le carbone du sol dans les agroécosystèmes subtropicaux. Sa recherche novatrice, axée sur les systèmes, intègre des méthodes d’évaluation in situ des changements dans les stocks de carbone du sol. À l’IITA, il a dirigé les aspects géospatiaux d’un projet axé sur le co-développement et la co-validation d’outils innovants basés sur les smartphones pour l’aide numérique à la décision agronomique chez les petits producteurs de maïs au Nigeria, en Tanzanie et en Éthiopie. Enfin, en collaboration avec le Centre commun de recherche de la Commission européenne (CE-CCR), il a mis au point une application innovante de crowdsourcing des prix quotidiens des denrées alimentaires, basée sur un smartphone, avec 750 volontaires au Nigeria. Cette application a généré 100 000 données en six mois, couvrant divers segments de marché dans la région concernée.

Prix Louis Malassis 2019

Partenaires liés