Accueil / Actualités / Actualités / Entretien avec Rebecca Nelson, Professeure, Cornell University, (...)
27 mars 2020

Entretien avec Rebecca Nelson, Professeure, Cornell University, co-directrice scientifique du programme CCRP de la Fondation McKnight

À quelques jours du 27e CS de la Fondation, nous vous proposons de faire connaissance avec les membres (passés, actuels) de notre conseil scientifique. La parole est à Rebecca Nelson, Professeure, Cornell University, co-directrice scientifique du programme CCRP de la Fondation McKnight.

Pourquoi êtes-vous devenue chercheure ?
Mes parents étaient tous deux chercheurs en biomédecine. Motivée par un intérêt pour la sécurité alimentaire, j’ai toujours voulu travailler dans l’agriculture. Je suis devenue phytopathologiste parce que les interactions plantes-microbes sont si fascinantes à différents niveaux. Le concept de « one Health » me séduit, il combine la santé des sols, des plantes, des animaux et de la planète, dans une approche holistique.

Qu’est-ce qu’une « communauté scientifique » ?
Ma communauté scientifique est un réseau de personnes qui s’influencent mutuellement. J’ai été ravie d’élargir ma communauté ici à Montpellier l’année dernière, pendant un semestre sabbatique. Ma communauté comprend des personnes associées au projet de recherche collaborative sur les cultures de la Fondation McKnight (CCRP), des chercheurs internationaux, nationaux et locaux, et des agriculteurs, et ils sont tous liés. J’admire la communauté AGRO de Montpellier à bien des égards. La communauté ici est unique dans mon expérience. Nulle part ailleurs ai-je rencontré un tel nombre et une telle diversité d’institutions qui, dans une même ville, travaillant ensemble. Je suis heureuse de dire que mon premier diplômé de Cornell va bientôt venir travailler à l’Inra à Montpellier !

Quelles sont vos ambitions et vos attentes concernant votre participation au Conseil scientifique d’Agropolis Fondation ?
Agropolis Fondation et la fondation McKnight sont très proches, je suis donc très heureuse de rejoindre le Conseil scientifique d’Agropolis Foundation et d’être exposé à plus d’idées et de débats, et ainsi d’élargir ma communauté. J’ai beaucoup à apprendre, dans la continuité des six mois que j’ai passés à Montpellier l’année dernière. Oliver Oliveros est mon ami, tout comme Valérie Verdier [ancien membre du conseil d’administration d’AF, nouvelle présidente directrice générale de l’IRD] qui m’a accueillie lors de mon sabbatique. J’attends également avec impatience les résultats du conseil scientifique.